mardi 25 février 2014

C'est le Printemps !



D'accord ce n'est pas tout à fait nouveau puisque pour la Médecine Traditionnelle Chinoise nous sommes entrés dans le printemps depuis trois semaines.
D'ailleurs vous avez vu sortir les perce-neige, et bine tôt les "bulbes" ajouteront glorieusement des fleurs à leur feuilles.

Le printemps succède à l'hiver, Lapalisse n'aurait pas mieux dit. Cela veut surtout dire que nous sortons d'une énergie de préparation à une énergie d'action.
Le printemps donne la force aux petites feuilles vert tendre, qui constituent les bourgeons, de traverser l'écorce, ce n'est pas rien.
Et pour nous, humains, c'est souvent le moment du fameux "grand ménage de Printemps".
nous avons envie de mouvement et de nouveaux horizons.

Pour le mouvement, un peu d'exercice physique vous fera le plus grand bien, à votre rythme et sans excès. Attention, si vous pratiquez en extérieur : à l'abri du vent. Couvrez-vous.

Pour les nouveaux horizons, lancez-vous dans vos projets.
Et ouvrez-les yeux. L’œil est associé au foie, organe roi du printemps.
Nourrissez-vous donc de la beauté qui nous entoure (si ! si !) et ouvrez l’œil pour saisir toutes les belles opportunités que la vie vous offre.

Nous voici donc en période Foie-Vésicule Biliaire, à eux deux ils gèrent les muscles et les tendons, d'où une remise en mouvement progressive.
Le foie, en excès, peut expliquer des colères soudaines, la vésicule, en déséquilibre, ne vous facilitera pas la tâche dans vos choix, et pourrait provoquer quelques migraines.
La jonquille, fleur du printemps
photo © le mag de Flora

En résumé suivez le rythme de la saison, chantez des La, marchez de façon tonique dans la nature, à l'abri du vent, en vous nourrissant des beautés qu'elle offre à vos yeux.

Fabien maman a créé un Qi Gong pour équilibrer les différents organes. Nous pratiquerons ceux du Foie et de la Vésicule Biliaire le 15 mars prochain aux Echos de Soi. Nous ferons aussi de nombreux sons pour nous harmoniser avec la saison, qui approchera de son sommet. Et bien d'autres choses.


Et si vous sentez le déséquilibre s'installer, un rendez-vous avec votre praticien de Shiatsu, votre Naturopathe, ou votre sonopuncteur vous accompagnera vers le retour à l'équilibre.


lundi 17 février 2014

Comment ça marche ? (4/4)


Je ne vais pas faire un résumé des trois posts précédents, mais je retiens que les scientifiques du 20ème et du 21ème siècle présentent une explication concrète et palpable de phénomènes observés et utilisés auparavant empirique, et que certains qualifieraient de magiques ou de coïncidences, selon ses propres croyances.

Les sons, les vibrations, apportent aux plantes des bénéfices indéniables.
Ceux-ci vont de la simple musique d'ambiance pour un meilleur développement, au son ciblé pour produire plus, mieux, renforcer les défenses contre les attaques extérieures...

Bien sûr des expériences ont été menées sur des animaux. La plus connue étant probablement celle des vaches laitières donnant du lait en plus grande quantité, et meilleure qualité, si elles écoutaient quelques minutes de Mozart par jour.




La comparaison entre l'être humain et la vache laitière n’est peut-être pas des plus heureuses ou des plus poétiques, mais laissons notre susceptibilité de côté un instant.

Si les sons et les vibrations ont des bienfaits reconnus sur le végétal et l'animal, ils en ont donc sur l'être humain.
Carillons Koshi

En Thérapie par les Sons on constate les mêmes bénéfices, selon l'attente de la personne.

Dans un but de "simple" bien-être,
avec des outils de pure détente comme le Bain Sonore (Sonorelax©) où des instruments comme les bols tibétains, les bâtons de pluie, les carillons apportent une détente remarquable et une énergie renouvelée pour vivre pleinement son quotidien.




Dans un but de meilleure santé, avec la Sonopuncture où les diapasons travaillent comme les aiguilles en acupuncture sur les méridiens et permettent d'équilibrer l'énergie de la personne entraînant  :
un meilleur sommeil
un transit régulier
des muscles et des articulations assouplis
des douleurs estompées
un arrêt du tabac
un accompagnement de traitement médical
un émotionnel plus égal
un stress mieux géré...




Ou bien dans un but esthétique par une synergie de méthodes différentes associant Sonopuncture, Réflexologie Musicale, Reiki du Son :
retrouver un poids d'équilibre (Sonoslim©)
redonner lumière et éclat au visage (Sonolift©)

 
Si les sons proposés aux plantes comme les protéodies, doivent être choisis avec précisions et finesse, c'est aussi le cas pour les êtres humains.
Il est certain que des musiques dites classiques, comme Mozart, ou des musiques traditionnelles sont souvent bénéfiques au plus grand nombre.
Des enregistrements sont utilisés, avec des bienfaits notoires, en relaxation et en musicothérapie.
Pour des effets plus précis votre praticien a les compétences nécessaires pour vous proposer les vibrations en accord avec votre symphonie intérieure.

Le corps humain a cette capacité à intégrer les sons qui lui sont bénéfiques.
Bien sûr si vous décidez d'écouter une musique jouée par des instruments synthétiques, amplifiés (à la moindre qualité harmonique donc) aux accords dissonants, aux rythmes chaotiques, le tout à un niveau sonore très élevé et durant des heures, vous risquez de vivre une expérience aux effets secondaires probablement négatifs.
Mais une écoute quotidienne dans l'équilibre du temps, des harmonies proposées, du niveau sonore, et dans une démarche d'écoute active (ce qui ne veut pas dire contrainte) vous apportera bien des satisfactions.
Je vous en reparlerai dans un prochain article.

Et pour une intention particulière, une attente précise, physique ou psycho-émotionnelle, votre praticien de Thérapie par les Sons est à votre disposition.



Je veux préciser que j'aime bien les vaches, laitières ou non, et je tiens à rappeler qu'un des plus beaux compliments que pouvaient faire les grecs de l'antiquité à une femme était : tu as des yeux de vache.

jeudi 13 février 2014

Dans le Bain pour la Saint Valentin

Une fois n'est pas coutume un article court aujourd'hui.

Demain c'est la St Valentin (mais oui !).

Nul n'est besoin d'attendre cette date pour dire à son partenaire de vie comme on l'aime et comme on tient à lui, mais certains aiment les dates symboliques, et parfois elles aident à dépasser la pudeur des sentiments.

Si vous êtes en panne d'idée, et que vous faites partie de ceux qui aiment offrir un cadeau à cette occasion, n'hésitez pas à jouer l'originalité et à offrir une séance de Sonorelax©.

Allongé habillé sur la table de massage, vous respirez et vous vous laissez couler dans un bain sonore relaxant.
Les sons doux qui vous entourent sont produits par des bols tibétains, carillons Koshi, bâton de pluie...

30 minutes de détente au chaud sous une couverture bien douce, de quoi repartir détendu et plein d'une énergie sereine.

Et la St Valentin n’étant pas la seule occasion  pour le plaisir d'offrir, vous pouvez vous procurer le bon cadeau tout au long de l'année (il est valable six mois, votre partenaire choisira le moment qui lui convient).
Vous pouvez d'ailleurs l'offrir à votre grand-mère ou votre petit frère.

Enfin, la personne la plus importante de votre vie étant vous-même, pourquoi ne pas vous offrir un Bain Sonore pour vous montrer combien vous vous aimez et combien vous tenez à vous ?
 

mardi 4 février 2014

Rapport Hercberg : Pour une politique nutritionnelle de santé publique en France

Le professeur Hercberg, entouré de tout un collège de spécialistes, vient de rendre une rapport au gouvernement dans le but d'améliorer la politique nutritionnelle de santé en France.

La lettre de mission fixée par la ministre était de faire des propositions qui permettent de réduire les inégalités sociales de santé dans le domaine de la nutrition, et d’avoir des actions fortes et concrètes en direction de la jeunesse.

15 propositions ont été faites.

Celles qu'ont retenues les médias sont :
Interdiction de publicité à la télévision dans la journée (7h00-22h00)
Variabilité des taxes selon la qualité nutritionnelle des aliments 
Des logos pour repérer rapidement les aliments bons pour la santé

Le professeur lui-même donne quelques explications lors d'un (trop) bref entretien à La Croix.

Ce rapport traite de plusieurs enjeux de santé publique :
le cancer, les maladies cardio-vasculaires, l'obésité, le diabète non-insulino-dépendant, l'ostéoporose...

Dans le cadre de l'accompagnement vers un poids d'équilibre que je propose avec la méthode

Sonoslim©, je me suis donc penché sur ce chapitre particulier du rapport.


J'ai retenu quelques phrases clefs :

Tout d'abord le rapport écarte la théorie de la génétique :


"...la proportion de la variance des phénotypes d’obésité expliquée par les facteurs

génétiques n’est pas clairement établie et la part de l’environnement, au sens large, dans le gain
de poids reste prédominante."

Poursuivant sur la part environnementale il nous propose cette étude


"En quelques décennies, les Indiens Pimas de l’Arizona aux États-Unis sont passés d’un mode de vie ancestral à l’univers " occidental " (américain) du fast-food, de la télévision et du chômage. La prévalence de l’obésité et du diabète de type 2 y sont parmi les plus

élevés au monde (respectivement, 80 et 40 %). Ces Indiens Pimas vivant en Arizona ont été
comparés avec quelques individus d’un autre groupe de la même ethnie et partageant le même
patrimoine génétique, vivant dans les régions montagneuses du nord-ouest du Mexique. Chez
les Indiens Pimas mexicains dont le mode de vie est caractérisé par une alimentation pauvre en
graisses et riche en glucides complexes, mais également par des tâches quotidiennes entraînant
une forte dépense physique, l’IMC moyen était inférieur de 9 unités et la prévalence du diabète 5
fois moindre que chez les Indiens Pimas d’Arizona."

Un autre point qui a attiré mon attention est le paramètre de l'activité physique et surtout de la sédentarité

"...nous manquons d’indicateurs permettant d’évaluer le comportement sédentaire qui ne se réduit pas au seul temps passé devant la télévision. Pour les apports alimentaires, la répartition des prises alimentaires au

cours de la journée pourrait être un paramètre d’intérêt majeur (Coakley et al., 1998) parmi

d’autres indicateurs comportementaux."

Ce dernier point fait échos aux échanges que j'ai avec les personnes venant me consulter, qui ont une activité physique plus ou moins constante, mais dont la sédentarité est en progression (là encore comme dans les propos du rapport, la mesure est de mise).

Plus loin dans le rapport il est question des trois composantes psychologiques intervenant dans l’obésité.
Je les rapporte ici dans leurs grandes lignes.

La théorie psychosomatique se focalise sur l'émotivité alimentaire, désordre dans lequel l'excès
alimentaire est lié à l'éveil émotionnel. 
Par opposition, la théorie de l'externalité se focalise sur l'environnement alimentaire, considéré comme un déterminant du comportement alimentaire.
Les individus ayant une surcharge pondérale sont considérés comme étant hypersensibles aux signaux
alimentaires externes.
la théorie de la restriction alimentaire attribue l'excès alimentaire aux effets psychologiques secondaires du suivi de régime : la possible rupture du contrôle restrictif aboutit à la désinhibition du comportement alimentaire réprimé et à un excès d'apport alimentaire.

 
Le rapport compte 169 pages (consultables sur internet, vous pouvez le télécharger depuis l'article de La Croix cité plus haut). Il préconise 5 points pour améliorer la formation des diététiciens, dont un de droit pur !
Un autre conseillle plus de formation en

"psychologie et sociologie, plus généralement sciences humaines. "
C'est peut-être un peu court...

Je ne porterai pas de jugement sur ce rapport ni sur ses conclusions.
D'abord parce que le jugement est de moins en moins dans ma carte du monde.
Ensuite parce que toutes les personnes ayant participé sont extrêmement compétentes dans leur spécialité, et ont donc des compétences que je n'ai pas.

Ce que je retiens, c'est que l'on tend à lever la croyance de l'obésité génétique, et que l'on met en avant la question de la sédentarité.
On relève aussi le risque de déséquilibre du comportement alimentaire possible en cas de régime.

On relève surtout le rapport aux émotions.
Quelles soient endogènes ou exogènes, elles brouillent le message physiologique qu'envoie notre corps tout au long de la journée.
Nous n'entendons plus clairement les messages :
j'ai faim
je n'ai pas faim
je n'ai plus faim

Le principe de Sonoslim© est de ramener la personne à une écoute de soi en direct, sans parasites.
Les techniques de réflexologie et de Sonopuncture sont une belle base de retour à l'équilibre. 
Les séances consacrées à la dimension psycho-émotionnelle s'appuient sur cet équilibre énergétique et permettent d'être à l'écoute des émotions, et par conséquent de les délier du comportement alimentaire. (c'est aussi vrai pour le tabac, et autres addictions).
Lorsque le message se satiété est reçu, cela veut dire que l'on a contenté son besoin ou son désir de nourriture.
Si l'on a envie de chocolat, on mange un carré, deux trois, et l'on entend : "j'ai eu le plaisir auquel j'aspirais, je suis contenté". et l'on s'arrête sans avoir à aller au bout de la tablette.
Conclusion : plaisir sans frustration ni culpabilité.


Être à l’écoute de Soi et des messages de son corps.


Sonoslim© n'est pas un régime.
Les personnes ayant suivi les séances ont malgré tout perdu du poids car elles ont retrouvé un équilibre.
Cette méthode peut aussi accompagner un régime pour éviter les frustrations, ou les déséquilibres, que certains d'entre eux peuvent créer.

Vive l'équilibre dans le plaisir et l'écoute de Soi.

lundi 3 février 2014

Comment ça marche ? (3/4)

Quelques précisions :

"... Lorsqu'on observe une feuille au microscope, on découvre dans l'épiderme de petits orifices appelésstomates qui servent à la respiration de la plante. Ils ont la capacité de s'ouvrir ou de se fermer selon les conditions extérieures (humidité, température, stress) et régulent ainsi les échangent de dioxyde de carbone, d'oxygène et de vapeur d'eau entre autre. Certaines fréquences sonores favorisent l'ouverture de ces stomates. On a pu ainsi stimuler l'absorption de l'humidité contenue dans la rosée du matin par l'application d'un traitement sonore. Deux remarques sont importantes :
- d'une part l'augmentation est de l'ordre du double, voire du triple.
- d'autre part les fréquences sonores utilisées sont comprises dans la gamme audible similaire à celle des chants d'oiseaux.
Plutôt bien faite la Nature, vous ne trouvez-pas ?!
Cette même technique utilisée au moment de l'épandage de traitements liquides permet de réduire considérablement la quantité de produits utilisée.

Mais vous connaissez les scientifiques, rien n'arrête leurs investigations ! Il faut toujours aller plus avant, dans l'infiniment petit, dans les gènes. C'est ainsi qu'est née la technique de Séquences de Résonances des Protéines. Lors de la biosynthèse des protéines, les acides aminés s'assemblent sur le ribosome en fonction du code porté par l'ARN messager. Ce code peut-être traduit en notes de musiques sur une portée. On obtient ainsi une mélodie spécifique à chaque protéine pour favoriser ou au contraire inhiber sa formation.

(...)

Alors oui la musique est le meilleur des engrais et nul besoin d'être un as en physique quantique pour s'en rendre compte par soi-même. Je suis sûre que vous savez chanter ou que vous avez de quoi diffuser de la musique. Alors allez-y, faites l'expérience par vous-même. Entrez vous-même dans ce grand concert aimant et respectueux que nos anciens ont si bien pratiqué. Vous y trouverez l'harmonie et la sérénité. "

Extrait de "et si la musique était le meilleur des engrais ?" de Christiane Pascal in " les cahiers de la bio-énergie" N°55 janvier 2014